skip to Main Content

LE M.S.V. VU PAR REMI

Février 2022

Salade hors sol

GÉNÈSE D’UN LEGUME SANS GOÛT

Il est depuis longtemps admis que pour faire pousser une plante, il faut lui donner de l’azote (entre autres)
C’est vrai ! C’est pour ça que depuis des lustres, on apporte du fumier (plein d’azote) dans les jardins et potagers. Et il faut admettre que ça fonctionne.
C’est aussi comme ça que sont nés les engrais de synthèse (chimiques), à base d’azote. Le but étant de nourrir la plante, pour qu’elle pousse vite (j’ai pas dit bien, ok ?).

Plusieurs problèmes à cette technique,
de mon point de vu en tout cas.
 

Le premier c’est que ces engrais de synthèse consomment énormément d’énergie à la fabrication. Ensuite, les plantes sont sous perfusion permanente, et l’Agriculture eut tendance à négliger son sol :
À quoi bon s’en préoccuper, car avec des engrais tout pousse ?
Et pour finir, avec ce système, les plantes sont faibles, elles n’ont pas besoin de se développer pour aller « manger » puisque tout est disponible sur demande, là, au pied de leur tige.
Elles passent leur temps à grandir et à grossir, mais ne prennent pas le temps de se construire convenablement.

Elles sont ainsi plus sujettes aux attaques de champignons, de ravageurs, plus sensibles au manque d’eau, au froid et aux virus.

pollution-2043666_1280

Ohhhh, les plantes elles sont fragiles ? Qu'à cela ne tienne...

lettuce-field-1672580_1280

On va leur donner de l’engrais, mais en même temps faire un passage d’insecticide et de fongicide. Et en parallèle, on va développer des variétés résistantes à toutes ces maladies et ravageurs.

Alors, c’est qui qui trouve la solution à tous les problèmes ?!?

Quoi ?
O
n me dit que variétés résistantes auraient moins de goût ?
Pas grave, elles pousseront rapidement, ne seront pas malades et on aura… DU RENDEMENT!!!
Après tout l’essentiel, c’est de nourrir la planète non?

Pas grave ? Et voilà comment on fait un légume qui, de mon point de vue, n’en est pas vraiment un !!!

Pour résumer, avec cette méthode historique et traditionnelle :

  • On consomme beaucoup d’énergie pour fabriquer des engrais de synthèse (et parfois ça fait aussi péter un morceau de ville comme Beyrouth),
  • On ne s’occupe plus des sols car ils ne servent plus à grand-chose,
  • On doit aussi soigner les plantes car on les rend plus faibles,
  • On récolte beaucoup, bôôôôcoup de légumes … des légumes sans goût !
fresh-1129779_1280

C'est ça le maraichage ? 
Pas pour moi. Pas pour beaucoup de maraichers et de consommateurs

wooded-landscape-2789125_1280

LE RESEAU MSV

C’est en partant de ce constat qu’un groupe de maraichers, voulant révolutionner les pratiques classiques, a souhaité créer un nouveau système, s’inspirant de ce que pouvait nous offrir la nature.

On peut facilement dire que dans les forêts et les prairies sauvages, ça pousse, et plutôt bien.
De plus, ça pousse tout seul, en tout cas, sans intervention de l’Homme : pas d’engrais, pas de labours, pas de pesticides,…
Bref, pas mal comme système, non?
Après, dans ces milieux, on ne trouve pas souvent de radis, laitues, choux fleur ou encore pommes de terre. Alors il faut s’inspirer du modèle « naturel », et l’adapter (moyennant un peu d’énergie) pour pouvoir produire des légumes.

Voilà la base de travail du réseau MSV.

PRINCIPES DE BASE DU MSV
M.S.V. : Maraichage sur Sol Vivant

  • On ne travaille pas son sol : pas de labours, pas de herse rotative, pas de bêche, RIEN !
  • On nourrit le sol : on apporte de la matière carbonée (feuilles, broyat, paille…) SUR le sol, sans l’incorporer. On appelle cela un paillage végétal.
  • On ne dézingue pas à tout va, à base de produits, dès qu’une bébête nous mange trois feuilles de légume.
    On prend son temps et on laisse un écosystème s’établir.

Et voilà, avec ces trois éléments, on (re)créé les conditions favorables pour abriter, dans le sol, une multitude de trucs vivants qui vont pouvoir vivre… 

DSCN1764

Et ça fait un sol VIVANT !

PXL_20210514_121615740

Ok, mais à quoi ça sert un sol vivant, on mange pas des vers de terre, on mange des légumes nous ?!?!

Et bien oui, j’y viens, c’est fou, mais il y a un rapport :
un sol vivant permet de décomposer correctement le paillage végétal pour stocker dans le sol tous les nutriments nécessaires à la culture des
légume.

Et l’azote, on fait comment ?
Figurez-vous que tous ces organismes vivants font pipi (et le reste) dans le sol. Ils fabriquent donc une espèce de « fumier de petites bêtes ». Et rappelez-vous, dans le fumier, il y a beaucoup d’azote : la boucle est bouclée !

En gros, on nourrit le sol, et le sol nourrit la plante.

AVANTAGES ET INCONVENIENTS

Concernant les avantages, ils sont triples :

  • Niveau économique, le maraicher réduit fortement ses charges car les engrais, ça coûte cher !
  • Niveau social, le maraicher réduit sa charge et son temps de travail. Ceci lui assure donc une meilleure qualité de vie.
  • Niveau environnemental, le maraicher créé un écosystème complexe permettant de concilier production végétale et préservation des ressources.

Pour les inconvénients, on relève les campagnols et limaces, qui sont très présents dans ces systèmes. Il faut aussi pouvoir disposer de matière organique carbonée en relative quantité : 2 Kg par m2 de culture et par an, soit environ 6 à 10 tonnes pour mes jardins (d’où mes gros bras !).

Il est important de noter qu’il n’y a pas de recette toute faite pour la culture des légumes. Le sol étant vivant, il est adapté à une zone géographique précise, un climat particulier, une exposition spécifique… Autrement dit, chaque maraicher doit expérimenter pour trouver les pratiques techniques les plus adaptées à chaque légume.

IMG_20200916_151715

DES CONVICTIONS MAIS PAS DE LEÇONS

Je ne jette la pierre à personne, je ne cherche pas à monter une agriculture contre une autre. Je donne mon point de vue, rien d’autre, basé sur mes recherches, mes connaissances et mes résultats de terrain. Chacun cultive comme il le souhaite. Chacun achète comme il l’entend!

Des questions, des trucs que vous n’avez pas bien compris? N’hésitez pas à venir me titiller sur le sujet quand vous voulez.

Back To Top